Merci d'activer JavaScript

Article de fin d’hibernation

Publié le 26/05/2023
909

Un si long hiver…

Oui, j’assume, je publie un article de fin d’hibernation début juin. Je pense qu’on sera tous d’accord pour dire que ce n’est pas si exagéré. On s’est gelé les miches. Partout. Tout le long de ce début de printemps. Qu’ai-je fait durant cette pause presque aussi longue que celle d’une marmotte ayant constitué ses réserves ?

Et bien j’ai fait du tri.

Du rangement printanier qu’on aurait dit un rangement hivernal.

Des marchés dans le froid.

Des stocks de Kornatson et autres produits phares de ma marque.

Le Kornatson petit



Trois nouvelles collaborations, un appel aux tuyaux

Et puis j’ai noué trois nouvelles collaborations. Avec la Boutique "De la Suite dans les Idées" à Lausanne, Le Balafon, à Genève, magasin du commerce équitable et le Petit marché bio d'Echarlens, où Claire Pugin a eu la gentillesse de faire une place aux petits eco-tsapi. C'est un petit marché à la ferme et on y trouve de tout! Produits laitiers, farines, huile de colza et patates bio du voisin de Claire, légumes, fruits, oeufs (elle a 2000 poulettes), biscuits et des tas de gourmandises locales. Son marché est ouvert tous les jours, matin et soir. De quoi faire le plein de produits 100% bio de la Suisse Romande. La Grande Classe ! 

Il faut d’ailleurs que je vous parle du voisin de Claire, Nicolas. Nicolas a une ferme, la ferme bio de Montmelley, à Echarlens aussi (bravo, vous aviez deviné, faut dire que c’est le voisin de Claire, suivez un peu !). Nicolas est le seul à produire de l'huile de colza, des pommes de terre, du sucre de bettrave bio bourgeon suisse en Gryuère, mais aussi de la farine de sarrasin et de la viande de son élevage de vaches limousines. Vous vous en doutez, avec un tel pedigree, on parle de produits d’exception. J’ai eu la chance de les goûter et je le confirme.

Nicolas Savoy Ferme bio Montmelley

Mais je ne vous parle pas seulement de Nicolas à cause de ses patates et son sucre. Il se trouve que fin 2024, son bail fermier arrive à son terme (eh bien oui, les baux fermiers existent, tout à fait) et il cherche activement un domaine agricole afin de poursuivre son exploitation bio avec sa famille.

Autrement dit, si toi, cher lecteur/lectrice, tu connais quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui pourrait connaître une solution, parle ! Promptement si possible. D'ailleurs, j'offre un eco-tsapi pour chaque tuyau fourni. Sus aux infos !


Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis

Je me recrée un compte Instagram pour eco-tsapi®. Oui. Je sais. Mes mots philosophiques sur l’arrêt des réseaux sociaux vous résonnent encore aux oreilles. Mais que voulez-vous. L’époque est cruelle, impitoyable, il faut être sur instagram pour avoir une vraie visibilité.

eco-tsapi instragram

Attention, je ne me renie pas complètement non plus. Je vais utiliser la plateforme avec parcimonie, non, plutôt avec modération, comme pour l’alcool, le chocolat, bref, l’ensemble de ces choses méchamment addictives.

Je garderai pour moi la fierté d’avoir essayé de faire autrement, de fonctionner avec ce simple blog. Je suis allée au bout de ma démarche. J’ai exploré d’autres possibles.

 

Les prochains marchés

Sur ces paroles pleines de lyrisme dramatiques, je m’en vais vous rappeler les prochains marchés à ne pas rater. Ils devraient se dérouler sous des températures plus agréables, pour la joie de tous.

Rendez-vous le 11 juin - Marché bio à Bulle, 3e édition, avec de l'artisanat mais
aussi des produits bio.



Et enfin je vous retrouverai du 23 au 25 juin dans la vieille ville de Zofingen au Bio-Festival Suisse.



Je vous dis à très bientôt sur mon nouveau profil d’instagrammeuse ou en chair et en os sur les marchés et vous souhaite un mois de juin doux et ensoleillé, bref, une belle fin d’hibernation. 











Marché bio | Ferme bio | Bio Bourgeon Suisse | Eco-tsapi | Instagram emballages cire d’abeille | Emballage Kornatson

Rédaction: Livia Boutaa

 

Commentaire(s)(0)

Déposer un commentaire

* Champs obligatoires